J'ai testé·Santé·Soins & Bien-être

Les techniques pour moucher bébé

Quoi de plus horrible que de moucher un bébé. J’ai mal au coeur à chaque fois que je l’entends hurler mais c’est un mal pour un bien alors voici les 3 techniques que nous avons essayées pour moucher Baby Jo.

Le sérum

Pour moucher un bébé il vous faut absolument du sérum physiologique. A la maternité on nous dit de mettre une goutte dans chaque narine tous les jours pour nettoyer le nez mais quand le nez est pris il en faut bien plus que ça !

Utilisation : la première technique consiste donc à laver le nez plus qu’à véritablement le moucher. Il est préférable de mettre la tête de votre bébé sur le côté puis vous videz la moitié du sérum dans la narine du haut dans le but de le faire ressortir par la narine du bas. <!> Ne pas appuyer trop fort car vous pourriez risquer une otite<!>. Si le sérum ne ressort par, il peut tomber dans la gorge. Ce n’est pas un problème en soit, le but est de créer un flux. Vous pouvez ensuite asseoir votre bébé pour faire ressortir le sérum s’il n’est pas immédiatement sorti par l’autre narine (il peut alors sortir par la bouche). Vous faites de même de l’autre côté en mettant la tête de votre bébé de l’autre côté pour que la narine qui était en bas soit à présent en haut. Personnellement je ne préfère pas tourner la tête de Jonas donc je bouge son bassin pour qu’il se mette entièrement sur le côté.

Avis : plutôt pas mal mais je ne suis pas certaine que le sérum ressorte bien donc je préfère utiliser le mouche-bébé quand Jonas est vraiment très pris pour être sûre de bien tout retirer.

La poire

L’instrument de torture numéro 1 qui trône au milieu de ma photo. La toute première fois que Jonas a eu un petit rhume, il avait tout juste 2 mois. Nous étions en Normandie pour un mariage et sommes allés à la pharmacie du coin pour trouver une solution. Le pharmacien m’a conseillé la poire car facile d’utilisation selon sa propre expérience et moins contraignant que le mouche-bébé puisqu’il n’y a pas de filtre à mettre.

Utilisation : Vous mettez du sérum dans une narine comme expliqué plus haut puis il faut presser la poire à l’extérieur du nez, insérer l’embout dans la petite narine de votre bout d’chou puis lâcher la pression et répéter la manipulation autant de fois que nécessaire. Vous pouvez aussi boucher l’autre narine avec votre doigt pour plus d’efficacité. Vous pouvez aussi bien aspirer la narine dans laquelle vous avez mis le sérum que l’autre.

Avis :  c’est plutôt efficace mais j’ai trouvé ça trop fort pour un nourrisson de 2 mois. Une fois, alors qu’on n’avait pas tant aspiré que ça, on a eu un peu de sang sur l’embout (comme quand on se mouche trop fort). C’est ce qui nous a poussé à acheter le mouche-bébé manuel.

Le mouche bébé manuel

Il s’agit donc de l’instrument de torture numéro 2 en bleu à droite sur ma photo et celui que nous utilisons le plus.

Utilisation : Commencez par préparer le mouche-bébé en mettant un filtre propre (c’est un petit disque blanc à placer entre le réservoir et l’embout qui aspire). Ensuite vous mettez le sérum dans le  nez comme expliqué plus haut puis vous pouvez introduire l’embout dans la narine de bébé et aspirer aussi longtemps que nécessaire et recommencer. Personnellement j’aspire les deux narines à chaque fois, c’est-à-dire que je mets le sérum dans la narine droite, une partie ressort par la narine gauche ; j’aspire les deux narines. Je mets ensuite du sérum dans la narine gauche, une partie ressort par la narine droite ; j’aspire de nouveau les deux narines.

Avis : très efficace et je pense plus doux pour bébé que la poire. Le point noir c’est que Baby Jo se débat et lorsqu’il trouve le tuyau, il tire dessus, le bidule s’ouvre, je suis obligée de remettre le filtre en place et d’assembler de nouveaux les différents morceaux. Une fois qu’on a aspiré la morve (ou le sérum), le liquide a tendance à ressortir par le trou si on penche le réservoir vers le bas donc il faut le vider dans un mouchoir pour pouvoir continuer d’aspirer sans en remettre partout.

Bref, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise méthode il faut trouver celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Le principal c’est de réussir à dégager le nez de votre petit bout parce que les bébés ne respirent que par le nez… mais il ne faut pas les moucher trop souvent non plus.

Bien penser à le moucher avant le repas, non seulement pour qu’il puisse bien prendre son biberon mais aussi parce que le repas aura un rôle de « réconfort » 😉 Le moucher juste après son bain est une bonne technique aussi car l’humidité fluidifie les sécrétions.

Et vous, comment mouchez-vous votre bébé ? Avez-vous déjà utilisé un mouche-bébé électrique ? Arrivez-vous à le moucher sans qu’il pleure ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s