Garde

La semaine d’adaptation

Voilà encore un petit sujet lié à la rentrée 🙂

Si jamais vous avez l’opportunité d’en faire une, que ce soit avec une nounou ou même à la crèche, je vous la conseille vivement, autant pour votre bébé que pour vous !

Notre assmat ne nous l’impose pas mais nous conseille de faire une semaine d’adaptation. En l’occurrence pour nous c’était la semaine avant de commencer le contrat et surtout avant que je ne reprenne le travail. Certaines pourront vous imposer un rythme, d’autres pas. Nous étions libre d’organiser la semaine comme bon le semble donc je vais vous expliquer un peu notre planning d’adaptation.

Notre nounou reprenait son travail le mardi 29 août donc nous avons fait 4 jours d’adaptation.

Jour 1 (mardi) : J’ai essayé de venir pour 9h (heure de début dès que j’aurais repris le travail). Impossible d’arriver à l’heure hahaha. J’ai du arriver vers 9h30 et je suis restée tout du long. Il a fait sa sieste du matin qui a été écourtée par les pleurs de l’autre bébé aussi en adaptation. Il faut dire aussi que dormir dans un nouveau lit avec de nouvelles odeurs ce n’est pas toujours facile non plus. Il a donc fait un cycle de 40 min (à l’occasion je ferai peut-être un article sur le sommeil). Il a joué, découvert son nouveau petit copain (un petit gars de 6 mois de plus). Il a redormi environ 1h30 et s’est réveillé pour déjeuner. Nounou (on l’appelle « Nounou » même si c’est une assistante maternelle) lui a donné à manger, lui a fait faire son rot et l’a changé puis nous sommes partis vers 14h45. J’avais apporté son déjeuner (légumes et biberon).  Je me suis dit qu’une demie-journée c’était pas mal pour commencer, se familiariser avec les lieux, les odeurs, tout ça, tout ça et puis ça laissait aussi à Nounou toute l’aprem pour faire ses courses (acheter le lait des enfants, les biberons, etc). Nous étions très contents de cette première demie-journée.

Jour 2 (mercredi) : Encore une fois impossible d’arriver à 9h pile. Cette fois-ci je suis restée jusqu’à son déjeuner. Il a donc fait une première sieste qui n’a duré que 50 min puis il a mangé après l’autre petit garçon. Je lui ai fait des bisous et je suis rentrée. J’avais demandé à Nounou de me prévenir pour venir le chercher après sa sieste de l’après-midi. Je suis donc venue le chercher vers 16h.

Jour 3 (jeudi) : Cette fois-ci je suis partie juste avant sa sieste du matin. Je suis revenue le chercher vers 16h30.

Jour 4 (vendredi) : Pour finir j’ai voulu faire comme une journée « normale ». Je suis venue vers 9h10 et je suis repartie tout de suite. Cependant, j’ai du venir le chercher vers 13h car on avait la visite mensuelle chez le pédiatre et des vaccins à faire. Donc c’était un matin comme un autre mais seulement une demi-journée chez Nounou. J’ai préféré le garder à la maison l’après-midi parce que les vaccins fatiguent en général et le lendemain il a même fait de la fièvre donc bon. Il valait mieux qu’il soit au calme et dans son lit douillet.

Ce qui est marrant c’est que même si j’adore être maman et que j’aime Jonas de tout mon coeur, je sais que je ne suis pas faite pour être mère au foyer. J’aime m’en occuper mais je ne pourrais pas faire ça H24. J’étais donc psychologiquement préparée à le laisser à Nounou. Des événements avaient fait que j’avais déjà dû le faire garder une journée entière alors qu’il n’avait même pas 2 mois. Je pensais donc que ce serait facile de le laisser une demie-journée (le jour 2) mais figurez-vous que j’ai quand même versé ma petite larme. Je ne sais pas pourquoi… Je pense que soudainement j’ai réalisé qu’après 1 an de glandouille à 2 (grossesse + les premiers mois de sa vie), j’allais reprendre le travail et j’ai eu envie de pleurer. Nico m’a donné un petit conseil, que je vous livre à mon tour. Pour ne pas pleurer, il faut penser au moment où vous irez le chercher. Et c’est vrai ! Quand vous allez le chercher en fin de journée et qu’il vous fait tout un tas de sourires pour vous accueillir, on oublie les longues heures de la journée 😀

Bref l’adaptation a finalement été plus difficile pour moi que pour Jonas. Il faut dire qu’à 4 mois les bébés ont plus de facilité à accepter les inconnus. L’autre petit garçon de 10 mois a eu beaucoup plus de mal ! Il a fait 2 semaines d’adaptation et visiblement ce n’est pas encore ça (mais ça progresse).

Notre petit Jonas sera heureux la semaine avec Nounou je peux vous le garantir ! La première semaine s’est d’ailleurs très bien passée. J’avais juste oublié à quel point on pouvait avoir hâte d’être en weekend !!!! 😉

Et vous, avez-vous fait un temps d’adaptation avant de commencer un mode de garde ?
Est-ce que ça s’est bien passé ? 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s